Dans quel état aborder une randonnée en haute montagne ?

Ce type de parcours est particulièrement exigeant sur de nombreux points de vue. La phase de la préparation est pour cela aussi importante que la marche en elle-même. Quelques aspects de cette étape sont à prendre au sérieux en sachant que le sport en montagne en général comporte certains risques. Voici des suggestions pour avoir le ressenti voulu dans l’aventure.

Ce qu’il ne faut pas lésiner pour la partie psychologique

Dire que tout est dans la tête n’est pas vrai, mais la préparation du mental a tout de même son importance. En choisissant ce type de terrain, les spécificités du cadre sont à prendre en considération. Tout d’abord, l’environnement en montagne est très esseulé. Partir en groupe peut être la solution, mais à un certain moment, ce fait demeure. Face à cela, l’autonomie est une qualité requise pour cette activité. De plus, les randonnées en montagne durent souvent en plusieurs jours. Par ailleurs, pour des ascensions en haute altitude, les départs nocturnes font partie intégrante de l’aventure. Les réveils à trois ou quatre heures du matin peuvent peser si le moral n’est pas au beau fixe. Il faut donc intérioriser cette habitude durant la période de préparation. Enfin le confort est un luxe auquel les randonnées doivent s’habituer à se passer.  

Préparer le corps aux exigences spécifiques de la haute altitude

Si la moitié de la préparation est allouée à l’esprit, l’autre moitié doit être dédiée au corps. En effet, la randonnée est avant tout une activité physique, même si c’est de la marche. L’environnement des hautes altitudes est bien différent de celui dans lequel on est habitué. Une orientation des entrainements en ce sens est logiquement la chose à faire. Une variation des horaires est aussi nécessaire afin de reproduire toutes les conditions de parcours rencontrées en montagne. Les conseils d’experts en la matière ne sont pas à négliger dans cela. Pour se renseigner, plus d’informations sont ici mises à disposition. Outre le cardio, la question de la température est une variable à laquelle se préparer. En haute montagne, un simple effort dépense deux fois plus d’énergie. Mieux vaut alors adapter le corps à ces conditions particulières pour être prêt le jour J.

Un bon état du matériel pour garantir une aventure en toute quiétude

Hormis les nécessaires physiques et morales, l’équipement constitue une partie non négligeable, voire essentielle pour une randonnée en montagne. Les suffisances sont à écarter pour laisser place à une rigueur jusqu’à l’excès. La première étape pour cela est l’apprentissage de l’utilisation de l’équipement. Les sacs de couchage, les bouteilles d’oxygène dans les cas extrêmes sont autant de choses à savoir manier avant de se lancer. Vérifier l’état du matériel n’est plus suffisant, mais il faut aussi maitriser leur utilisation. Dans une randonnée, la préparation aux conditions réelles est à faire au moins deux ou trois fois pour avoir un aperçu de ce qui attend. Par ailleurs, en tant qu’aventure en terre hostile, les connaissances basses en urgence sont indispensables. De plus, des matériels dédiés aux premiers soins sont intégrés aux restes de l’équipement. C’est donc, des savoirs supplémentaires à intérioriser avant le grand départ.

 

E-Magazine sur le sport et la nature
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Nous serions ravis d'entamer une collaboration sportive avec vous!
Réalisation : Pep's Multimedia
apsaratv.fr
contact@apsaratv.fr